2022-10-26
Optimiser la logistique grâce à l’intelligence artificielle

Optimiser la logistique grâce à l’intelligence artificielle

par Startup Montréal
18 octobre 2022

– Série – Histoires à succès –

Fondée à Montréal en 2017 par le Dr Nikolaj Van Omme et Dr Dania El-Khechen, Funartech combine apprentissage automatique et recherche opérationnelle afin d’aider les entreprises à résoudre leurs problèmes industriels. Nous avons déjà couvert l’entreprise en 2019, alors dans ses toutes premières années d’existence. Depuis, ils ont répondu avec brio au défi de logistique du groupe Aisin. 

 

Le défi du Groupe Aisin

Le groupe Aisin est un important fournisseur japonais de pièces et de systèmes automobiles qui fait partie du groupe Toyota. Avec une valeur évaluée à 35 milliards de dollars américains, l’entreprise du Fortune Global 500 compte plus de 200 sociétés consolidées et emploie environ 120 000 personnes, dont 14 000 employés en Amérique. Le groupe Aisin cherchait à résoudre ses problèmes de tournées des véhicules (Vehicle Routing Problems) et d’optimisation des itinéraires de livraison de l’entrepôt aux usines. 

Chaque jour, des dizaines de milliers de pièces de véhicules sont livrées de leurs fournisseurs à leur entrepôt, puis transférées vers les diverses usines du groupe à travers le Japon en utilisant le cross-docking. Tous les itinéraires étaient réalisés manuellement par des spécialistes qui s’assurent que chaque pièce soit transférée en utilisant la route optimale. Cette planification manuelle des itinéraires pose plusieurs défis sur la vitesse, la précision et la prévisibilité de notre logistique — créant des inefficacités dans des domaines d’activité clés. Le volume de livraison des pièces change régulièrement tous les jours et nécessite donc une optimisation fréquente de la planification des itinéraires, ce qui est actuellement difficile compte tenu de l’effort manuel requis. De plus, la planification manuelle des itinéraires prend beaucoup de temps et ne garantit pas l’itinéraire le plus optimal.

 

La solution de Funartech

Après un examen approfondi, une hiérarchisation des priorités et plusieurs réunions, la startup montréalaise Funartech a été sélectionnée afin de développer une preuve de concept aux côtés du fournisseur japonais de composantes automobiles. 

​​Après six mois de collaboration, un premier prototype a été capable de réduire de 30 % le nombre de camions nécessaires à la livraison de pièces entre les entrepôts du groupe Aisin. L’optimisation de ce premier prototype, sur une énorme instance de données réelles, repose en particulier sur la recherche opérationnelle. Pour y parvenir, Funartech a collaboré avec le professeur Michel Gendreau de l’Ecole Polytechnique de Montréal, expert mondialement connu dans ce domaine qui a été un acteur clé dans le développement de la solution.

“Among about 30 entries, we saw a high potential in Funartech and decided to collaborate with them. We needed a cross-cultural collaboration between Japan and Canada and a solution to the problem in a short period of time. They overcame this challenge with hard work and came up with an excellent solution.”

Dr. Takanori Ide, Groupe Aisin.

Les prochaines étapes

Aisin était le 8ème projet, mais aussi le 8ème succès pour Funartech. Pour une entreprise en démarrage, c’est un taux de succès important qui lui permet de continuer d’aller chercher davantage d’ententes avec d’autres entreprises importantes.

Depuis que la collaboration initiale est complétée, Funartech a maintenu un lien d’affaires avec le groupe Aisin qui leur permet de continuer pour une seconde collaboration.

 

Rejoignez notre communauté d’innovation

Cette histoire de collaboration grande entreprise et startup vous a intéressée? Notre communauté d’innovation mise sur le partage des meilleures pratiques de collaboration avec les startups pour aller plus loin en innovation corporative.

Pour en savoir plus, visitez notre page Web sur le sujet: 

https://startupmontreal.com/projets/innovation/