2022-09-02
De la pénurie de main d’œuvre aux licenciements massifs : Enjeux ou occasions pour les startups?

De la pénurie de main d’œuvre aux licenciements massifs : Enjeux ou occasions pour les startups?

par Startup Montréal
2 septembre 2022

Depuis le début de cette année, nous assistons à des mises à pied massives dans le secteur technologique. Plusieurs startups et entreprises fintech ont procédé à des licenciements importants au cours des derniers mois, pensons notamment à Coinsquare, Wealthsimple et Shopify. Cette tendance est mondiale et, selon le tracker Layoffs.fyi, 575 startups ont licencié plus de 76 000 employés depuis le début de l’année. Ces licenciements ont lieu alors que nous entendons encore parler de rareté de main-d’œuvre. 

Est-ce une bonne nouvelle pour résoudre les problèmes de rareté de talent? Difficile à dire. On vous explique.

La rareté  de main-d’oeuvre perpétuelle

Ce n’est pas nouveau, les problèmes de main-d’œuvre font les manchettes depuis plusieurs années au Québec alors qu’un nombre croissant d’entreprises ont des besoins spécifiques de talent. Cette situation est due, en partie, à un contexte démographique qui crée une distorsion entre l’offre de travail – trop élevé – et la capacité de trouver des employés pour combler cette offre. 

Dans le secteur des technologies, l’enjeu du talent prend une autre dimension puisque les travailleurs requis sont hautement qualifiés et que les entreprises rivalisent constamment pour embaucher les meilleurs talents. Avec la pandémie et la normalisation du télétravail, la concurrence entre les employeurs en technologie est maintenant internationale. Les GAFAM américaines embauchent des talents canadiens grâce à un taux de change favorable et un coût de la vie moins élevé. Les startups québécoises se tournent ainsi vers l’Europe de l’Est, l’Amérique du  Sud et l’Asie pour se permettre des talents qualifiés. 

Selon les spécialistes en formation de la main-d’œuvre chez Technocompétences, le Québec risque de continuer de vivre une pénurie de talents, compte tenu des besoins évolutifs en TIC et du fait que nous ne sommes pas encore capables de former de manière suffisante pour répondre aux besoins du marché. Notons d’ailleurs que d’après certaines startups avec lesquelles nous avons discuté, telles que Alayacare, RenoRun et Clearco, les types d’emploi faisant l’objet de mises à pied sont souvent liés à l’administration ou aux ressources humaines et pas nécessairement aux talents tech en eux-mêmes. 

Nous pouvons donc penser que les enjeux de talents chez les startups continuent, et que ceux-ci contribuent de manière significative à freiner la croissance de ces jeunes entreprises technologiques.

Les vagues de licenciements vont-elles continuer?

Sur le long terme, la situation des licenciements n’est pas alarmante pour les technos. Les entreprises qui ont dû procéder à ces licenciements ont fait, depuis 2020, des paris sur le marché en se basant sur l’importance démesurée accordée à la technologie en raison de la pandémie. Dans le contexte pandémique particulier, la croissance des entreprises technologiques a explosé et atteint un niveau sans précédent. Cette croissance est soutenue par une vague d’embauches nécessitant des levées de fonds toujours plus importantes. C’est ce qui explique aussi les records d’injection en capital de risque en 2021.

Nous voyons aujourd’hui s’opérer un correctif, tout à fait normal d’un point de vue macroéconomique, puisque les tendances d’adoption des nouvelles technologies reviennent à un état pré-pandémique. Les startups sont contraintes de réduire leurs effectifs et de réviser les échéances de livraison de leurs produits face à cette évolution de la demande des clients, mais aussi face à l’inflation grimpante dans la plupart des sociétés occidentales.

La croissance va reprendre éventuellement, d’autant plus que notre écosystème est dynamique. Nous avons plusieurs startups qui sont en tête dans certains secteurs, pensons notamment à Hopper dans le tourisme, qui vit une année record , Paper en éducation qui continue à croître à bon rythme. 

Startups, voici des solutions pour garder vos talents!

En analysant les meilleurs pratiques, nous voyons quatre tendances favorisant la rétention de talents au sein des startups :

  1. Offrez de la formation, comme ce que propose Technocompétences dans le secteur des TIC, puisqu’il est important d’avoir un plan de gestion des compétences pour ses employés.
  2. Anticipez l’efficacité opérationnelle et la gestion de la planification stratégique de la relève. 
  3. Réfléchissez à votre modèle RH et votre plan de recrutement en fonction de vos valeurs, de vos objectifs d’affaires, mais aussi selon le contexte économique. Notamment, soyez attentif aux signaux du marché. 
  4. Soyez davantage compétitif par rapport aux plus grandes corporations en misant sur la culture d’entreprise et en développant vos avantages d’un point de vue d’intégration et de sentiment d’appartenance. Faites aussi un meilleur usage des compétences de vos employés et démontrez la possibilité qu’ils ont de croître plus rapidement au sein de votre startup.

Talents, explorez toutes les occasions

Bien entendu, nous ne devons pas minimiser l’impact sur les individus que peuvent avoir ces vagues importantes de licenciements, surtout en contexte d’inflation post-pandémique. Nous voyons d’ailleurs une vague de solidarité envers les individus licenciés et des offres d’emploi circulent déjà afin de recruter ces talents, notamment via The Help List, une initiative de Communitech.

Nous pensons que cette phase en est une de transition tout autant susceptible de générer des effets positifs. Certaines personnes qui ont quitté de grandes entreprises technologiques en ont profité pour démarrer leur propre entreprise, tel que Gadget, une startup fondée par d’anciens employés de Shopify. Avec le bagage de connaissances et d’expérience acquis au sein de ces corporations, ces futurs entrepreneurs ont des outils rares, favorisant leur succès et leur intégration dans les programmes d’accompagnement qui s’offrent à eux.

Pour aller plus loin

Cet article vous a donné envie d’en savoir plus sur nos initiatives chez Startup Montréal? Inscrivez-vous aux activités de recrutement entre startups et talents en remplissant le formulaire, selon que vous soyez une startup ou un talent. Restez également à l’affût des initiatives que nous proposons concernant les enjeux de Talent dans notre section Nos Projets.